Skip main navigation
Menu Jeunes

Et si je ne sens pas mon sein brûler ?

Rachel Nielsen

Quand on sait ce qu’on cherche, on peut reconnaître plus facilement le Saint-Esprit.

« Invite M. Wood* au séminaire. » La pensée m’est venue à l’esprit aussitôt que j’ai entendu l’annonce et j’ai immédiatement pensé que j’étais folle. Pourquoi inviter mon professeur de musique à venir au séminaire à 5 h 30 ?

Le président de la classe de séminaire venait de nous dire que nous aurions une journée de reconnaissance pour les professeurs. Il nous a demandé d’inviter certains de nos enseignants à se joindre à nous pour une matinée de séminaire où nous les remercierions de ce qu’ils faisaient pour nous. Toute la semaine après avoir entendu cette annonce, j’ai pensé à inviter M. Wood. Chaque fois que j’allais au séminaire ou que je le voyais en cours de musique, il me revenait à l’esprit la pensée : « Invite M. Wood* au séminaire. » Après plusieurs jours de ce manège, je n’ai plus pu ignorer cette pensée.

Un matin, alors que tous les élèves du cours de musique sortaient leurs instruments, j’ai mis mon trombone de côté et je me suis approchée de M. Wood. Mon cœur battait et mes mains tremblaient, mais quand j’ai ouvert la bouche pour l’inviter, j’ai éprouvé un sentiment de réconfort.

Pendant cette expérience, je n’ai pas senti mon sein brûler (voir D&A 9:8). Mais j’ai vraiment ressenti le Saint-Esprit.

À ma grande surprise, M. Wood a dit qu’il viendrait ! Cela l’intriguait que j’aille au séminaire tous les matins avant d’aller à l’école et il voulait savoir pourquoi. Après lui avoir donné les renseignements utiles, je suis partie pleine de joie.

Pendant cette expérience, je n’ai pas senti mon sein brûler (voir D&A 9:8). Mais j’ai vraiment ressenti le Saint-Esprit. La pensée insistante d’inviter M. Wood (voir D&A 128:1), le réconfort ressenti quand je l’ai invité (voir Jean 14:26) et ma joie après l’avoir fait (voir Galates 5:22), tout cela est venu de l’Esprit. Mais si je n’avais cherché qu’à sentir mon sein brûler, j’aurais pu ne pas me rendre compte quand le Saint-Esprit m’inspirait.

Le Saint-Esprit parle de nombreuses façons et, quand on étudie comment il communique, on sait quoi chercher quand on s’efforce de reconnaître quand il est avec nous et quand il nous instruit ou nous dirige.

Chercher les choses petites et simples

Avant de considérer les nombreuses façons dont le Saint-Esprit nous parle, nous devons nous rappeler que, le plus souvent, la révélation est discrète et petite. Si nous recherchons une expérience comme celle d’Alma le Jeune avec un ange et un tremblement de terre, il se peut que nous passions à côté des murmures plus fréquents et plus discrets du Saint-Esprit. David A. Bednar, du Collège des douze apôtres, nous avertit que, si nous « mettons l’accent sur les manifestations spirituelles merveilleuses et spectaculaires » nous risquons de négliger les « petites impressions spirituelles par touches progressives » qui sont plus habituelles (L’esprit de révélation », Le Liahona, mai 2011, p. 88). 1. Dans tes efforts pour reconnaître le Saint-Esprit, recherche les petits murmures simples.

Recherche les façons dont le Saint-Esprit communique

Si tu n’as jamais senti ton sein brûler, ne t'inquiète pas. Beaucoup de gens reconnaissent l’influence du Saint-Esprit de cette façon, mais il parle aussi de nombreuses autres manières et il n’est pas nécessaire que tu sentes ton votre sein brûler pour ressentir sa présence. En fait, en apprenant les façons dont le Saint-Esprit t’inspire et en les recherchant dans ta vie, tu découvriras peut-être qu’il communique davantage avec toi que tu ne t’en rends compte.

Cette liste ne comporte qu’un petit nombre de manières dont le Saint-Esprit communique. Étudie les Écritures et les paroles des prophètes modernes ainsi que les pages 96 et 97 de Prêchez mon Évangile : Guide du service missionnaire (2004), pour découvrir des façons supplémentaires dont le Saint-Esprit peut te parler.

« L’Esprit de révélation opère de manière générale sous la forme de pensées et de sentiments qui se présentent dans notre esprit et dans notre cœur par le pouvoir du Saint-Esprit. (voir D&A 8:1-2 ; 100:5-8.) » Le Saint-Esprit peut te parler par l’intermédiaire :

  • de sentiments d’amour, de joie, de paix, de patience, de bonté, de foi, ou de douceur (voir Galates 5:22-23).
  • De pensées qui occupent ton esprit ou s’imposent à tes sentiments (voir D&A 128:1).
  • Du désir de faire le bien et d’obéir aux commandements (voir Mosiah 5:2).
  • Du sentiment que quelque chose est juste (voir D&A 9:8).
  • De sentiments de réconfort (voir Jean 14:26).
  • De sentiments qui « épanoui[ssent] [ton] âme » (Alma 32:28).
  • De sentiments qui « éclaire[nt] [ton] intelligence » (Alma 32:28).
  • De la soif de recevoir davantage de vérité (voir Alma 32:28).
  • De l’envie irrésistible de faire quelque chose ou d’être empêché de faire quelque chose (voir 1 Néphi 7:15 ; 2 Néphi 32:7).

Tu peux aussi lire trois façons de trouver des réponses à tes prières selon Richard G. Scott ici.

Que signifie sentir son sein brûler ?

« Que signifie sentir ‘son sein brûler’ ? Faut-il que ce soit sentir une chaleur physique, comme la chaleur produite par la combustion ? Si c’est ce que cela signifie, je n’ai jamais senti mon sein brûler. Mais le mot ‘brûler’ dans cette Écriture [D&A 9:8] indique un sentiment de réconfort et de sérénité. C’est le témoignage que beaucoup reçoivent. C’est ainsi que la révélation est transmise. »

Dallin H Oaks, du Collège des douze apôtres, « Enseigner et apprendre selon l’Esprit », L’Étoile, mai 1997, p. 22.

Manières dont ces pensées et ces sentiments peuvent se produire

Les pensées et les sentiments venant du Saint-Esprit peuvent se produire :

  • « Immédiatement et intensément.
  • Subtilement et progressivement.
  • Si délicatement que vous n’en serez même pas conscients. »

Les pensées et les sentiments venant du Saint-Esprit peuvent se produire pour :

  • Nous rappeler des choses (voir Jean 14:26).
  • Empêcher que nous soyons trompés (voirD&A 45:57).
  • Témoigner de notre Père céleste et de Jésus-Christ (voir 2 Néphi 31:18).
  • Nous aider à enseigner (voir D&A 84:85).
  • Nous accorder des dons de l’Esprit (voirD&A 46:11).
  • Apporter la rémission des péchés (voir 2 Néphi 31:17).

Comment puis-je savoir si une pensée vient de moi ou du Saint-Esprit ?

« Nous devons agir. Puis, nous découvrons si cela vient de nous ou si c’est le pouvoir de Dieu. [...] Tout ce qui nous invite et nous incite à faire le bien et à être bons vient de Dieu ».

David A. Bednar, du Collège des douze apôtres, « Modèles de lumière : Discerner la lumière. »

Rechercher le bien

Quand tu essaies de reconnaître l’Esprit, pense aux résultats espérés des impressions : la pensée ou le sentiment t’amènent-ils à faire le bien ? Moroni 7:16 dit : « C’est pourquoi, je vous montre la façon de juger ; car tout ce qui invite à faire le bien et à persuader de croire au Christ est envoyé par le pouvoir et le don du Christ ; c’est pourquoi vous pouvez savoir avec une connaissance parfaite que c’est de Dieu. »

Le président Hinckley (1910-2008) a dit : « Comment reconnaissons-nous les inspirations de l’Esprit ? En fait, je ne crois pas que ce soit tellement difficile. [...] Est-ce que cela nous persuade de faire le bien, de nous élever, d’avoir de l’assurance, de faire ce qui est bien, d’être bons, d’être généreux ? Si oui, c’est l’Esprit de Dieu. Si cela est sombre, sinistre, laid, mal, alors vous pouvez savoir que cela vient de l’adversaire » (Teachings of Gordon B. Hinckley 1997, p. 260–261).

Si tu te demande si tu ressens l’Esprit, demande-toi si la pensée ou le sentiment t’invitent à faire le bien. Si c’est le cas, tu peux être certain que cela vient de Dieu.

Cherche l’occasion d’exercer ton libre arbitre

Si tu es digne et que tu as encore du mal à reconnaître le Saint-Esprit, agis. Notre Père céleste t’a doté du libre arbitre et parfois il exigera de toi que tu agisses sans qu’il te guide. Il te demandera d’exercer ta foi en marchant dans le noir. Boyd K. Packer, président du Collège des douze apôtres, a dit : « À un moment de votre quête de connaissance spirituelle, vous aurez à faire le ‘saut de la foi’. [...] Il s’agit du moment où, étant parvenu à l’endroit où s’arrête la lumière, vous faites un pas dans l’obscurité et vous vous apercevez alors que le chemin est éclairé devant vous sur une distance de seulement un pas ou deux » (« La quête de la connaissance spirituelle », Le Liahona, janvier 2007, p. 18). Si tu agis avec foi en fonction de la connaissance que tu as déjà, même sans reconnaître l’inspiration du Saint-Esprit, notre Père céleste veillera à ce que tu ne t’égares pas.

L’auteur vit en Utah (États-Unis).

*Le nom a été changé.

Pourquoi est-il difficile de reconnaître le Saint-Esprit ?

« Notre Père céleste attend de vous que vous appreniez comment obtenir cette aide divine en exerçant votre foi en lui et en son saint Fils, Jésus-Christ. Si vous receviez l’inspiration simplement en la demandant, vous deviendriez faibles et encore plus dépendants d’eux. Ils savent que la progression personnelle essentielle s’obtient en s’efforçant d’apprendre à être guidé par l’Esprit. »

Richard G. Scott, du Collège des douze apôtres, « Apprendre à être guidé spirituellement », Le Liahona, novembre 2009, p. 7.

Quelle sensation l’Esprit donne-t-il ?

« Nous ne possédons pas les mots [...] qui décrivent parfaitement l’Esprit » (Boyd K. Packer, « La lampe de l’Éternel », L’Étoile, décembre 1983, p. 52). Parce qu’il est difficile de décrire la sensation que donne l’Esprit, tout le monde le décrit d’une façon légèrement différente. Mais en dépit de ces différences, nous pouvons en apprendre beaucoup quand d’autres personnes expliquent comment le Saint-Esprit leur parle. Regardez plusieurs d’entre elles décrire comment elles sentent le Saint-Esprit ici.

Quelles expériences avez-vous eues avec le Saint-Esprit ? Cliquez sur Racontez votre expérience ci-dessous.

Cet article a d’abord été publié dans le numéro de juin 2014 du magazine Le Liahona.

Erreur lors de l’envoi du formulaire. Veillez à ce que tous les champs soient remplis correctement et réessayez.

 
1000 caractères restants

ou Annuler