New Experience
    Menu Jeunes

    Quand le président Nelson a appris le chinois

    Matthew Flitton Magazines de l’Église

    Le président Nelson s’est fait des amis pour la vie, a parlé de l’Évangile et a renforcé les relations de l’Église avec la Chine, parce qu’il a suivi le prophète.

    En 1979, Russell M. Nelson assistait à un séminaire lorsque Spencer W. Kimball (1895-1985), alors président de l’Église, a dit aux personnes présentes : « Nous devons rendre service aux chinois. Nous devons apprendre leur langue. Nous devons prier pour eux et les aider. »

    Malgré les nombreuses raisons de ne pas le faire, c’est exactement ce que le président Nelson a fait.

    Il a expliqué à la réunion spirituelle mondiale pour les jeunes : « Je ne l’ai pas entendu dire : ‘Tout le monde sauf frère Nelson !’ » Sa femme et lui se sont donc mis à étudier le chinois mandarin.

    Le président Nelson

    Le président Nelson raconte : « Six semaines après la demande du président Kimball, j’ai participé à la réunion annuelle de l’association américaine de chirurgie thoracique. « Elle avait lieu à Boston (Massachusetts, États-Unis). Ce matin-là, j’ai prié dans ma chambre d’hôtel pour le peuple chinois, comme le président Kimball l’avait demandé. J’ai ensuite assisté à la première réunion de la journée et je me suis assis là où je m’asseyais toujours à ces réunions professionnelles : à l’avant de la salle. Toutefois, au cours de la réunion, je me suis senti de plus en plus mal à l’aise sur ma chaise. Quand on a éteint les lumières pour un diaporama, j’ai quitté mon siège et je suis allé silencieusement au fond de la salle, où je ne m’asseyais jamais d’ordinaire. Quand on a rallumé les lumières, j’ai découvert que j’étais assis à côté d’un médecin chinois. Il m’a dit qu’il était le professeur Wu Ying-Kai, de Pékin, en Chine ! »

    Le président Nelson a commencé à lui parler en mandarin et a invité le Dr Wu à donner une conférence à la faculté de médecine de l’université d’Utah. Le Dr Wu a accepté et, après sa visite, a invité le président Nelson en Chine, où il s’est lié d’amitié avec le Dr Zhang Zheng-Xiang. Le président Nelson est retourné en Chine à plusieurs reprises pour des visites et pour enseigner dans des facultés de médecine.

    Le président Nelson

    Le Dr Zhang a demandé au président Nelson d’effectuer un pontage coronarien sur le célèbre chanteur d’opéra Fang Rongxiang. Le président Nelson venait d’être appelé comme apôtre mais la Première Présidence donna son autorisation et il retourna en Chine pour effectuer l’opération. Ce fut la dernière intervention chirurgicale que le président Nelson pratiqua et elle suscita beaucoup de bienveillance, donnant au président Nelson de nombreuses occasions de rencontrer des dirigeants gouvernementaux au nom de l’Église. En 2015, le président Nelson fut nommé « Vieil ami de la Chine » pour son travail visant à introduire la chirurgie à cœur ouvert dans le pays.

    Un autre bienfait découlant de la décision du président Nelson de suivre le prophète fut plus personnel. En 1990, le docteur Zhang écrivit au président Nelson pour lui dire qu’il allait prendre sa retraite au Canada. Ses études et ses expériences l’avaient amené à croire que l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours était la seule qui semblait logique et demandait si le président Nelson pouvait faire en sorte que quelqu’un lui enseigne l’Évangile une fois qu’il aurait déménagé. Le président Nelson prit rapidement des dispositions et en avril, il baptisa son ami, le docteur Zhang. Le docteur Zhang baptisa ensuite sa femme. Un an plus tard, le président Nelson se joignit aux Zhang lorsqu’ils reçurent leur dotation et accomplit ensuite la cérémonie de scellement pour eux.

    Grâce à la détermination du président Nelson de suivre les conseils d’un prophète, il créa des amitiés, parla de l’Évangile et renforça les relations de l’Église avec un pays. Grâce à son obéissance, le Seigneur put l’utiliser pour entrer en contact avec autrui.

    Il dit : « Je témoigne que, quand nous faisons tout ce que le prophète de Dieu nous demande de faire, la voie est ouverte et des vies changent. » Le président Nelson a donné aux jeunes de l’Église un appel à l’action spécial. Vas-tu le suivre ?

    Raconte ton expérience ! Quelles bénédictions ou opportunités as-tu eues lorsque tu as suivi les conseils du prophète ?

    Erreur lors de l’envoi du formulaire. Veillez à ce que tous les champs soient remplis correctement et réessayez.

     
    1000 caractères restants

    Raconte ton expérience

    ou Annuler