Sauter le menu général
Menu Jeunes

Où vous mèneront vos amis ?

John Bytheway

Avoir des amis qui vous tireront toujours vers le haut est une inestimable bénédiction.

Est-ce que ceci vous est déjà arrivé ? Vous êtes assis à l’église à écouter l’orateur lorsque tout à coup vous entendez de grands bruits venant du plafond au-dessus de vous. À votre grande surprise, le toit s’ouvre, découvrant le bleu du ciel et vous voyez le visage de quatre hommes qui regardent l’assemblée. À peine êtes-vous revenu de votre surprise qu’ils descendent un autre homme sur une civière pour le poser sur le sol de la chapelle.

Est-ce que cela vous est déjà arrivé ? Probablement pas. Mais quelque chose de semblable a eu lieu pendant le ministère du Sauveur.

Une guérison miraculeuse

L’histoire rapportée dans Luc 5:18 commence ainsi : « Des gens, portant sur un lit un homme qui était paralytique cherchaient à le faire entrer et à le placer sous [les] regards [de Jésus] ». Le seul problème, c’est qu’ils ne pouvaient pas faire entrer leur ami parce le lieu était bondé ! Même les embrasures des portes étaient bloquées par la foule et il n’y avait aucun moyen d’entrer.

Un jour peut arriver où vous ne serez pas aussi forts que vous le devez. À ce moment là, le choix de vos amis peut-être critique.

À ce moment-là, ses amis auraient pu abandonner et rentrer chez eux. Mais ils ne l’ont pas fait. Vous pouvez presque imaginer la conversation : « Que faire ? dit l’un. J’ai une idée, dit un autre. Montons au-dessus du bâtiment, faisons une ouverture dans le toit et descendons-le jusqu’au sol ! ». Vous pouvez aussi imaginer l’homme malade qui entend à cet instant ces projets inhabituels et demande : « Qu’est-ce que vous allez faire ? ».

L’histoire continue :

« Ils montèrent sur le toit, et ils le descendirent par une ouverture, avec son lit, au milieu de l’assemblée, devant Jésus.

« Voyant leur foi, Jésus dit : Homme, tes péchés te sont pardonnés » (Luc 5:19-20).

Les scribes et les pharisiens pensaient que c’était un blasphème ; alors Jésus répondit :

« Lequel est le plus aisé, de dire : Tes péchés te sont pardonnés, ou de dire : Lève-toi, et marche ?

« Or, afin que vous sachiez que le Fils de l’homme a sur la terre le pouvoir de pardonner les péchés : Je te l’ordonne, [dit-il au paralytique] lève-toi, prends ton lit, et va dans ta maison » (Luc 5:23-24).

La fin de l’histoire est magnifique :

« Et, à l’instant, il se leva en leur présence, prit le lit sur lequel il était couché, et s’en alla dans sa maison, glorifiant Dieu.

« Tous étaient dans l’étonnement, et glorifiaient Dieu ; remplis de crainte, ils disaient : Nous avons vu aujourd’hui des choses étranges » (Luc 5:25-26).

Si vous vous sentez spirituellement faible

Guérison d’un paralytique par Frank Adams

Peut-être n’avez-vous pas été le témoin d’un tel événement mais il y a plusieurs façons d’appliquer cette histoire à votre vie. Vous pouvez vous mettre à la place de l’homme malade. Imaginons que vous soyez faible, pas physiquement mais spirituellement. Où vous mèneront vos amis ? Peut-être y a-t-il une fête, un film ou une autre activité et vous n’avez pas votre mot à dire quant à l’endroit où ils vous mèneront. Cette histoire nous enseigne une leçon merveilleuse : Un jour, peut-être ne serez-vous pas aussi fort que vous le devriez. À ce moment-là, le choix des amis que vous avez fait sera critique. Choisissez des amis qui vous mèneront au Christ. C’est une bénédiction incalculable d’avoir des amis qui vous mèneront toujours à des endroits élevés.

Quel genre d’ami êtes-vous ?

Mais il y a une autre manière de voir ce passage d’Écritures. Mettez-vous à la place des amis. Quel genre d’ami êtes-vous ? C’est le Sauveur qui a guéri l’homme et lui a pardonné mais les amis sont également dignes d’être mentionnés. Ils aimaient leur ami et voulaient l’aider. Ils n’ont pas renoncé et ne sont pas rentrés chez eux lorsque les choses étaient difficiles. Imaginez la joie qu’ils ont dû éprouver lorsqu’en regardant à travers le plafond ils ont vu leur ami prendre son lit et marcher ! Voici une autre leçon : Soyez le genre d’ami qui mène les gens au Christ. Ces amis étaient courageux, persévérants et même imaginatifs. Par chaque parole, chaque action et chaque choix, vous pouvez mener les gens au Sauveur, qui peut nous guérir non seulement physiquement mais aussi spirituellement.

Soyez le genre d’ami qui mène les gens au Christ.

Erreur lors de l’envoi du formulaire. Veillez à ce que tous les champs soient remplis correctement et réessayez.

 
1000 caractères restants

ou Annuler