Sauter le menu général
Menu Jeunes

Pourquoi le mariage au temple ?

Joshua J. Perkey Church Magazines

Dans l’Église, nous parlons beaucoup du mariage au temple. Vous êtes-vous jamais demandé pourquoi ?

Ces derniers temps, il a beaucoup été question du mariage : ce que c’est, pourquoi il existe, le rôle qu’il joue dans la société. Dans l’Église, nous parlons beaucoup du mariage au temple. Vous savez que c’est important parce que vous en avez entendu parler depuis vos premières leçons sur l’Évangile, que ce soit en tant que Rayon de soleil ou que converti pendant votre jeunesse.

Mais certains d’entre vous se demandent peut-être : « Pourquoi » ? Pour vous, c’est peut-être davantage qu’une question sur le sens du mariage au temple. Vous voulez savoir, dans votre cœur, pas simplement dans votre tête, pourquoi vous devez faire tant d’efforts pour vous marier au temple, surtout quand le concept et l’institution du mariage semblent faiblir dans la société, partout dans le monde.

Eh bien, cela commence par la doctrine de la famille.

La doctrine de la famille

Nous employons le terme doctrine pour définir beaucoup de choses dans l’Église. Par exemple, le Guide des Écritures définit la doctrine du Christ comme étant les « principes et enseignements de l’Évangile de Jésus-Christ ». Alors, qu’entendons-nous par la doctrine de la famille ou la doctrine du mariage éternel ?

« La famille : Déclaration au monde » déclare : « Le mariage de l’homme et de la femme est ordonné de Dieu et… la famille est essentielle au plan du Créateur pour la destinée éternelle de ses enfants ». En d’autres termes, quand nous parlons de la raison pour laquelle nous sommes ici-bas et de ce que nous sommes censés accomplir et devenir, tout est lié à l’idée que nous faisons partie d’une famille et que nous pouvons nous marier et fonder de nouvelles familles.

La déclaration sur la famille explique aussi : « Le plan divin du bonheur permet aux relations familiales de perdurer au-delà de la mort. Les ordonnances et les alliances sacrées que l’on peut accomplir dans les saints temples permettent aux personnes de retourner dans la présence de Dieu, et aux familles d’être unies éternellement ».

Mais qu’advient-il de notre famille lorsque nous mourons ? Si vous êtes marié selon la loi de votre État ou de votre pays, est-ce que cette loi aura une quelconque autorité sur vous lorsque vous mourrez ? Non, parce que ces lois sont faites par des hommes et n’ont d’autorité que tant que vous demeurez sous cette autorité. Pour que les relations conjugales se poursuivent au-delà de la mort, ces mariages doivent être scellés au bon endroit, par une autorité qui dure tout au long des éternités. Cet endroit est le temple et cette autorité est la prêtrise (voir D&A132:7, 15-19). En choisissant de vous marier au temple et de respecter ces alliances, vous choisissez la possibilité de vivre à jamais avec votre conjoint.

Pourquoi cela compte pour nous

Peut-être connaissez-vous déjà ce point de doctrine, pourtant vous vous demandez encore : « Mais pour quelle autre raison est-ce si important ? » Peut-être que la question n’est pas de comprendre la doctrine mais plutôt de savoir quelle place le mariage et la famille occupent dans votre cœur. La réponse est simplement que c’est quand nous respectons l’Évangile et que nous contractons et sauvegardons un mariage au temple que nous connaissons le plus grand bonheur et la plus grande joie que nous puissions éprouver.

« Le mariage de l’homme et de la femme est ordonné de Dieu… La famille est essentielle au plan du Créateur pour la destinée éternelle de ses enfants » (« La famille, déclaration au monde »).

À la conférence générale d’avril 2013, L. Whitney Clayton, de la présidence des soixante-dix, l’a expliqué ainsi : « Aucune autre relation d’aucune sorte ne peut procurer autant de joie, engendrer autant de bien ou produire un plus grand raffinement personnel. »

Nous savons aussi qu’« on a le plus de chances d’atteindre le bonheur en famille lorsque celle-ci est fondée sur les enseignements du Seigneur Jésus-Christ. »

Si vous y réfléchissez, vous allez passer une grande partie de votre vie à vous préparer aux grands changements à venir. Il y a le baptême, le passage de la Primaire aux Jeunes Gens ou aux Jeunes Filles, l’assiduité au temple, la participation aux recherches généalogiques et aux ordonnances du temple pour vos ancêtres. Pour les jeunes gens, il y a la préparation à la prêtrise et l’avancement d’un office de la prêtrise à l’autre. Pour les jeunes filles, il y a le passage d’une classe des Jeunes Filles à l’autre. Il y a le diplôme de fin d’études secondaires ou son équivalent. Et maintenant, les missionnaires peuvent partir à dix-huit ou dix-neuf ans. Il y a une foule de choses auxquelles se préparer et à attendre avec impatience.

Mais l’alliance la plus importante à laquelle nous nous préparons, c’est le scellement au temple. Lorsque les membres d’une famille vivent en conformité avec le plan du bonheur et respectent leurs alliances du temple, ils connaissent la vraie joie.

L’Évangile est l’essence de la vie. C’est toute la raison pour laquelle nous sommes ici. Lorsque nous suivons le sentier de l’Évangile, il conduit à la joie. Et ce sentier conduit au mariage au temple, dans cette vie ou dans la vie à venir. Aucune bénédiction ne sera refusée aux enfants fidèles de notre Père.

Bruce R. McConkie (1915-1985), du Collège des douze apôtres, a fait cette recommandation : « Pour tout saint des derniers jours, l’action la plus importante au monde consiste à épouser la bonne personne, au bon moment, selon la bonne autorité. »

Les joies du mariage

Voici certaines des joies du mariage :

La confiance et le soutien. Lorsqu’on se marie, on a quelqu’un qui nous encourage et nous incite à faire ce qui est bien, qui nous soutient chaque jour et prend part à toutes nos joies et à tous nos chagrins.

« l’action la plus importante au monde consiste à épouser la bonne personne, au bon moment, selon la bonne autorité. » Bruce R. McConkie

Les enfants. C’est une grande joie que de se voir confier le soin et la garde des enfants de notre Père céleste.

Le partage. C’est une grande bénédiction que de partager la vie d’une autre personne et, un jour aussi, la vie de nos enfants. Nos réussites et celles de notre conjoint deviennent les réussites de la famille. Créer des souvenirs ensemble donne à la vie un sens plus profond.

Les conseils. Notre conjoint peut nous donner de bons conseils en toute honnêteté et nous pouvons les suivre avec confiance, parce que nous savons qu’ils viennent d’une personne qui ne veut que notre bien.

La force. On est plus fort à deux. On peut se fortifier et s’aider mutuellement à vivre plus complètement l’Évangile.

L’humour. Lorsqu’on connaît quelqu’un aussi bien et qu’on se fait réellement confiance, on savoure la vie dans le rire et l’humour.

L’amour. S’entendre dire chaque jour que l’on est aimé est merveilleusement fortifiant et motivant.

Le service. C’est une grande joie que de servir les autres et plus encore lorsqu’il s’agit d’une personne que l’on aime.

L’amitié. On aura quelqu’un à nos côtés dans les bons moments comme pour les mauvais.

La confiance. Il est réconfortant de savoir que l’on est avec quelqu’un qui veut toujours ce qu’il y a de mieux pour soi et à qui l’on peut se confier sans crainte.

L’intimité physique et émotionnelle. Le mariage est une relation unique dans laquelle le Seigneur lie deux personnes dans une relation éternelle dont les objectifs comprennent l’unité, la solidarité et la joie.

Prenez part à la conversation

Pendant le mois d’août, vous allez étudier le mariage et la famille dans vos collèges de la prêtrise ainsi que dans vos classes des Jeunes Filles et de l’École du Dimanche. L’un des points de doctrine importants concernant la famille est que, grâce au mariage au temple, la famille peut être scellée et rester une famille après la résurrection.

Après avoir lu cet article, réfléchissez à la différence que peut apporter dans votre vie votre scellement à votre conjoint au temple. Réfléchissez aussi à la manière dont cela influence vos choix présents et à ce que vous faites pour vous préparer au mariage au temple. Notez vos sentiments et pensez à en parler à d’autres en témoignant à votre famille chez vous, à l’église le dimanche ou sur les réseaux sociaux.

Erreur lors de l’envoi du formulaire. Veillez à ce que tous les champs soient remplis correctement et réessayez.

 
1000 caractères restants

ou Annuler