fermer
Sauter le menu général
Menu Jeunes

Oui, vous pouvez : Le véritable pouvoir de la pureté sexuelle

Charlotte Larcabal

Quand il s’agit de la pureté sexuelle, vous pourriez penser que le monde est plein de libertés et l’Évangile plein d’interdits. Mais c’est tout le contraire.

Le monde est plein de libertés et d’interdits. Réfléchissez-y : tous les jours, vous êtes assaillis par ce que vous pouvez et ne pouvez pas faire. Quand il s’agit de la pureté sexuelle, vous pourriez penser que le monde est plein de libertés et l’Évangile plein d’interdits. Mais c’est tout le contraire.

Aujourd’hui, beaucoup de gens dans le monde vous diront que vous ne pouvez pas contrôler vos pulsions sexuelles, que vous ne pouvez rien faire contre elles, que vous ne pouvez pas vous empêcher de céder à ces pulsions sexuelles et ces désirs. Une grande partie de ce que vous trouverez sur l’Internet, à la télévision, au cinéma et dans la musique glorifie le fait de s’abandonner et de céder à la tentation et aux désirs charnels.

Combien de fois entendez-vous des choses comme : « je ne peux pas résister » ou « j’ai perdu le contrôle » ou « je ne peux pas arrêter » dans les paroles de chansons ?

Combien de fois voyez-vous des personnages à la télévision céder à la tentation avec un parfait inconnu ?

Ce genre de messages peuvent vous amener à croire que le sexe consiste à satisfaire un appétit charnel et à céder à un désir physique pour le plaisir que vous ne pouvez tout simplement pas contrôler. Rien n’est plus éloigné de la vérité.

C’est l’amour désintéressé, pas la luxure égoïste

Comme Jeffrey R. Holland, du Collège des douze apôtres, l’a enseigné, les relations intimes humaines sont « le symbole suprême de l’union totale, une union totale ordonnée et définie par Dieu ». C’est une union littérale conçue pour ne pouvoir en jouir que lorsqu’un homme et une femme ont aussi fusionné « leurs cœurs, leurs espoirs, leurs vies, leur amour, leur famille, leur avenir, tout » (« La pureté personnelle », conférence générale d’octobre 1998).

Dit simplement, les rapports intimes sont voulus de Dieu pour faire venir des enfants au monde et pour que mari et femme s’expriment leur amour (voir Jeunes, soyez forts, 2011, p. 35). C’est un acte très unificateur et désintéressé. Les relations sexuelles en dehors du mariage, qu’elles soient avec une autre personne ou pour éveiller des pulsions sexuelles en soi, transforment les rapports intimes en quelque chose d’égoïste et de charnel.

En vous gardant sexuellement pur, vous respectez l’unité sacrée du mariage et honorez le plan du bonheur de notre Père céleste pour ses enfants. Quels que soient les choix que vous avez faits ou les tentations que vous rencontrez, vous pouvez choisir d’être sexuellement pur. Vous pouvez être rempli du pouvoir de résister à la tentation et vous pouvez respecter la loi de chasteté et attendre jusqu’à ce que vous soyez disposé à vous donner entièrement dans le mariage. (Consultez « Réponses aux questions fréquentes : Pourquoi croyez-vous qu’il ne faut pas avoir de relations sexuelles avant le mariage ? »)

L’Évangile enseigne : Oui, vous pouvez être vertueux !

Femme touchant les vêtements de Jésus

Vous êtes fort. Vous n’êtes pas contrôlé par vos pulsions sexuelles. Vous êtes un enfant de Dieu ; vous avez le pouvoir de choisir et la force de surmonter la tentation. Vous pouvez résister à la tentation, vous pouvez écouter les « persuasions de l’Esprit-Saint » et vous pouvez vous « dépouille[r] de l’homme naturel » (Mosiah 3:19). Vous pouvez écarter les pulsions sexuelles et les garder pour le moment où vous serez marié.

C’est un message important de l’Évangile : vous pouvez.

Paul écrit exactement cela dans son épître aux Philippiens : « Je puis tout par celui qui me fortifie » (Philippiens 4:13).

Il en va de même pour vous. Vous avez un Sauveur et il vous fortifiera, et avec son aide, vous pouvez être vertueux.

Choisissez la force en choisissant la vertu

Quand nous parlons de la pureté sexuelle, nous parlons souvent de la vertu ou d’« un mode de pensée et de conduite basé sur des principes moraux élevés » (Prêchez mon Évangile, 2004, p. 129). Le mot vertu vient de la racine latine virtus, qui signifie force, pouvoir ou courage.

Réfléchissez-y en lisant : « Que la vertu orne sans cesse tes pensées ; alors ton assurance deviendra grande en la présence de Dieu » (D&A 121:45). Orner vos pensées de vertu signifie les orner de pouvoir. Nous ne sommes peut-être pas en mesure de contrôler toutes les pensées qui nous viennent à l’esprit mais nous pouvons choisir celles que nous gardons. Rappelez-vous : « la vertu aime la vertu, la lumière s’attache à la lumière » (D&A 88:40). Chaque fois que vous choisissez une pensée vertueuse plutôt qu’une impure, cela devient plus facile la fois suivante et celle qui suit. Vous devenez de plus en plus fort.

Jeune fille avec un drapeau

David O. McKay (1873-1970) a enseigné : « Chaque action est précédée par une pensée. Si nous voulons maîtriser nos actions, nous devons maîtriser nos pensées » (cité dans Thomas S. Monson, « La préparation est source de bénédictions », conférence générale d’avril 2010). En d’autres termes, quand vous avez des pensées vertueuses, vous aurez des actions vertueuses et une vie vertueuse. C’est une simple question de cause à effet. En choisissant une vie vertueuse, nous choisissons en fait la force. Alors, quelle genre de force avez-vous lorsque vous êtes pur et vertueux ? Ce n’est pas le genre de force du culturiste. C’est mieux. C’est même mieux que celle du super-héros. Mener une vie sexuellement pure et vertueuse permet à Dieu de vous accorder son pouvoir :

Le pouvoir de se tenir avec assurance devant lui (voir D&A 121:45).

Le pouvoir de résister à la tentation (voir Mosiah 3:19).

Le pouvoir d’éviter le désespoir (voir Moroni 10:22).

Le pouvoir qui vient en ayant le Saint-Esprit pour compagnon constant (voir D&A 121:46).

La véritable liberté

Rappelez-vous que Satan veut vous faire croire que vous trouverez la liberté en cédant à la tentation et en transgressant les lois de Dieu. Il veut vous faire croire que vous êtes désarmé face à la tentation, que les désirs charnels sont trop forts et que cela ne sert à rien d’essayer de résister. Ne vous y laissez pas prendre.

En réalité, la véritable liberté s’obtient en respectant les commandements de notre Père céleste. « Là où est l’Esprit du Seigneur, là est la liberté » (2 Corinthiens 3:17). Notre Père céleste nous donne des commandements pour nous guider vers cette véritable liberté et vers le véritable bonheur.

Même si vous avez succombé à la tentation, vous avez un chemin qui ramène à la liberté et au bonheur par l’intermédiaire du repentir. Grâce au Sauveur et à son expiation, vous pouvez être rendu pur et saint à nouveau. Parlez à vos parents. Prenez rendez-vous avec votre évêque ou votre président de branche. Si vous le faites, vous pouvez être à nouveau purifié. Satan vous dira que vous ne le pouvez pas. Mais vous le pouvez !

Vous êtes fort et cette force augmente plus vous vous efforcez de vivre une vie pure et vertueuse. Quand le monde vous dit que vous ne pouvez pas, choisissez la vertu et sachez que vous pouvez.

Erreur lors de l’envoi du formulaire. Veillez à ce que tous les champs soient remplis correctement et réessayez.

 
1000 caractères restants

Cette vie

ou Annuler