fermer
Sauter le menu général
Menu Jeunes

Pour la première fois, des jeunes de Micronésie se lancent sur la piste des pionniers !

Sarah Harris Church News

Des jeunes ont appris des leçons au sujet de la foi, du sacrifice et de la capacité d’accomplir des choses difficiles en parcourant la jungle de Micronésie.

Des jeunes micronésiens ont tiré des travois (variante du traîneau) en bambou à travers la jungle de Pohnpei au cours d’une randonnée en souvenir des pionniers du 18 au 20 juillet.

Cette activité commémorait également le quarantième anniversaire de l’implantation de l’Église à Pohnpei, une île de 372 km² située à environ 4 000 km à l’est des Philippines.

Heinrich S., un jeune homme qui a participé à l’activité a déclaré : « J’avais entendu dire que ce serait la première fois qu’une randonnée de pionniers serait organisée dans la région, et beaucoup ont dit qu’elle serait difficile. Une des choses qui m’a aidé à rester fort jusqu’à aujourd’hui, c’est le témoignage des adultes et des autres jeunes. »

Le groupe, composé de quatre-vingt-dix jeunes et de quarante dirigeants, a marché pendant trois jours et a parcouru environ 8 à 11 km par jour pour un périple d’environ 29 km.

Denirose T., une jeune fille ayant participé à l’activité, a dit : « Je voulais vivre ce que les pionniers ont vécu et voir les miracles que les jeunes peuvent voir. Je voulais aussi me joindre aux autres jeunes et tirer de grandes leçons de cette randonnée ».

Les jeunes font une course de cerceau.
Photo publiée avec la permission de l’interrégion du Nord de l’Asie.

Au cours de la première soirée de l’activité, les jeunes ont dû porter des glaçons pendant qu’ils écoutaient des histoires au sujet des pionniers pour leur permettre de s’imaginer le climat glacial que de nombreux pionniers ont dû affronter. Leur périple comprenait également des jeux de pionniers, des projets de service dans les écoles où le groupe passait la nuit, une reconstitution historique du bataillon mormon et la traversée d’une rivière que les jeunes gens ont aidé les jeunes filles à traverser en les portant.

Lucy L., une jeune fille qui a participé à la marche a dit : « Au moment de traverser la rivière, j’ai vu qu’il y avait de l’amour entre nous, parce que les jeunes gens on fait des sacrifices pour aider les jeunes filles à surmonter une des plus grandes difficultés du chemin. Pour moi, l’Église permet de faire preuve d’amour. Les jeunes gens ne nous ont pas considérées comme un fardeau. Ils voulaient vraiment nous aider. »

Des jeunes gens ont porté des jeunes filles pour traverser la rivière.
Photo publiée avec la permission de l’interrégion du Nord de l’Asie.

Kazuhiko Yamashita, soixante-dix-autorité générale et membre de la présidence de l’interrégion du Nord de l’Asie et sa femme, Tazuko, ont rendu visite aux jeunes au cours du deuxième jour de marche. Ils ont animé une réunion spirituelle, encourageant les jeunes à écouter le Saint-Esprit et à en faire un Liahona personnel dans leur vie.

Frère Yamashita a dit : « Cherchez la direction de votre Père céleste de tout votre cœur quand vous devrez réfléchir et prendre des décisions concernant votre avenir. Demandez-lui avec foi de vous envoyer le Saint-Esprit afin qu’il vous enseigne ce que vous devez faire. ».

Pendant la réunion spirituelle, sœur Yamashita a raconté comment elle avait suivi l’inspiration de l’Esprit dans sa décision de partir en mission. Lucy a dit que ce récit lui a donné l’envie de faire une mission.

Frère Yamashita salue les jeunes.
Photo publiée avec la permission de l’interrégion du Nord de l’Asie.

Lucy a résumé l’histoire ainsi : « [Sœur Yamashita] était très partagée à l’idée de faire une mission, mais le Seigneur l’a aidée, et elle est heureuse d’être partie en mission. Je sais maintenant que je n’ai aucun souci à me faire quel que soit le sujet. Si je veux vraiment servir le Seigneur, je sais qu’il peut m’aider ». (Lis « Se préparer à servir : suggestions pour les jeunes filles ».)

Bien que cette marche ait été difficile, Lucy a dit qu’elle était reconnaissante d’avoir pu y participer et d’avoir été au bout du chemin avec l’aide du Seigneur.

Elle a précisé : « Avant mon départ pour cette aventure, je n’avais pas la foi que j’étais capable de faire quelque chose comme ça. Je peux maintenant dire que ma foi est plus forte grâce à ce que j’ai accompli ».

Raconte ton expérience

Comment le fait d’accomplir quelque chose de difficile a-t-il fortifié ta foi ? Raconte ton expérience ci-dessous.

Erreur lors de l’envoi du formulaire. Veillez à ce que tous les champs soient remplis correctement et réessayez.

 
1000 caractères restants

Cette vie

ou Annuler