La chasteté et la pudeur

La sainte des derniers jours, Partie A, 2002


Cette leçon a pour objectif de nous inciter à respecter la loi de chasteté et à apprendre à nos enfants à faire de même.

La loi de chasteté

Dieu a doté notre corps d’un pouvoir sacré. C’est celui d’engendrer d’autres corps pour que la vie continue ici-bas. Pour nous aider à préserver la sainteté de cette faculté et pour que nous en usions de façon avisée, Dieu nous a donné la loi de chasteté.

• Demandez à une sœur à qui vous en aurez fixé la tâche de lire la section intitulée «Qu’est-ce que la loi de la chasteté», au chapitre 39 «La loi de chasteté» dans Les principes de l’Evangile. Qu’est-ce que la loi de chasteté?

Etre chaste signifie aussi éviter toute pensée et action impure qui nous donnerait l’envie de mal agir (voir Matthieu 5:27, 28). Nous ne devons pas permettre aux valeurs du monde immoral de nous influencer.

L’importance de la loi de chasteté

Il importe de respecter la loi de chasteté, car c’est un commandement de Dieu. Les Ecritures indiquent que la chasteté est ce qu’il y a de plus cher et de plus précieux (voir Moroni 9:9). Le Seigneur a déclaré: «Car moi, le Seigneur Dieu, je fais mes délices de la chasteté des femmes. Et la fornication est une abomination devant moi; ainsi dit le Seigneur des armées» (Jacob 2:28).

Le respect de la loi de la chasteté nous apporte de grandes bénédictions du Seigneur. Cela nous permet de nous respecter et nous épargne les sentiments de culpabilité. Cela nous aidera à échapper aux maladies vénériennes et aux souffrances qui en découlent. Le respect de la loi de chasteté nous rend dignes de la confiance des autres et de l’inspiration du Saint-Esprit. Nous devons être chastes pour entrer au temple et nous y marier pour le temps et l’éternité. La chasteté nous permet de goûter la vie de famille sur terre. Elle nous aidera à être dignes de continuer notre vie familiale éternellement.

• Demandez à la sœur qui a amené son bébé au cours de dire la joie que son mari et elle ressentent du fait qu’ils forment une famille.

Les infractions à la loi de chasteté sont des péchés graves. Elles peuvent nous apporter du chagrin et détruire notre respect de nous-mêmes. Elles peuvent nous charger de culpabilité. Le manque de chasteté peut détruire la confiance entre les membres de la famille et éventuellement perturber celle-ci. Le manque de chasteté rend indigne de l’inspiration du Saint-Esprit. Il peut faire naître des enfants hors de la cellule familiale. Les membres de l’Eglise qui enfreignent la loi de chasteté rompent une alliance sacrée avec Dieu. Le fait d’utiliser cette faculté de création à mauvais escient, de quelque manière que ce soit, peut nous faire perdre le droit à la progression éternelle.

Les rapports sexuels en dehors du mariage sont des péchés graves qui entachent la vie des personnes concernées. Ces taches ne peuvent-être effacées que par un repentir complet (voir leçon 2 «Le repentir»). Nous faisons parfois des erreurs avant de comprendre le commandement du Seigneur sur la chasteté. Si c’est le cas, nous devons en parler à notre président de branche, à notre évêque ou au président de mission. Il nous donnera des conseils et nous aidera à accomplir notre repentir. Le Seigneur est disposé à nous pardonner lorsque nous nous repentons de nos péchés. Il a dit: «Voici, celui qui s’est repenti de ses péchés est pardonné, et moi, le Seigneur, je ne m’en souviens plus» (D&A 58:42).

Comment apprendre aux enfants à être chastes

• Montrez l’affiche contenant la liste suivante ou bien écrivez-la au tableau:

  1. 1.

    Faites comprendre aux enfants la nature et la sainteté des fonctions reproductrices.

  2. 2.

    Aimez-les.

  3. 3.

    Recommandez-leur de suivre des principes corrects quand ils sortent en couple.

  4. 4.

    Recommandez-leur de se vêtir avec pudeur.

  5. 5.

    Montrez le bon exemple en tant que parent.

Faites comprendre aux enfants la nature et la sainteté des fonctions reproductrices

Les enfants sont curieux de nature vis-à-vis de leur corps. Quand il convient, les parents peuvent expliquer simplement comment on prend soin de son corps. Ils doivent aussi aider leurs enfants à comprendre que le corps est trop personnel et trop sacré pour être manipulé par eux-mêmes ou par les autres.

• Demandez aux élèves de réfléchir aux situations où les parents peuvent enseigner à un enfant à respecter son corps.

Les enfants imitent l’attitude de leurs parents. Si les parents rient à des insinuations peu correctes, s’ils regardent des films peu convenables, ou s’ils tolèrent des livres ou des revues vulgaires chez eux, les enfants acquerront de mauvaises attitudes. Les parents doivent parler avec respect, mais avec franchise et sans gêne du corps. En se montrant une affection sincère l’un à l’autre, ils enseignent aussi que la procréation est sacrée. Il est bon aussi de leur enseigner le rôle des sexes. Cela permettra aux enfants d’être heureux d’être fille ou garçon. Les parents qui sont à l’aise dans leur rôle de femme et d’homme communiquent cette impression à leurs enfants.

• Comment votre attitude, en tant que parent, peut-elle enseigner davantage que ne le feraient uniquement des paroles?

Les enfants doivent comprendre clairement comment on conçoit un bébé et la façon dont il vient au monde. On doit aussi leur apprendre que le Seigneur a commandé que les rapports sexuels soient réservés au mariage. Garçons, filles, hommes et femmes ne doivent pas enfreindre ce commandement sacré.

Aimez les

• Montrez l’aide visuelle 9-a, «L’amour d’une mère est une bénédiction pour ses enfants».

Lorsque les enfants sont jeunes, nous pouvons leur montrer comment il convient d’exprimer de l’affection. Il importe de satisfaire les besoins affectifs des enfants, afin qu’ils n’essaient pas plus tard de le faire de façon incorrecte. Quand les parents sont francs et aimants, ils renforcent là confiance qu’ont les enfants en eux-mêmes. Ainsi, s’ils ont des questions à poser ou des difficultés d’ordre personnel, les enfants n’hésiteront pas à consulter leurs parents.

Recommandez-leur de suivre des principes corrects quand ils sortent en couple

Le président Kimball a déclaré: «On remettra jusqu’à l’âge de seize ans ou plus toute sortie sentimentale» (L’Etoile, juillet 1976, «La décision du mariage», page 2). Il est recommandé aux jeunes de n’avoir que des relations amicales et sans engagement avant que le garçon ait terminé une mission.

Quand des personnes commencent à sortir plus sérieusement, nous pouvons les encourager à cultiver des qualités puis à les rechercher chez des conjoints potentiels. Richard G. Scott nous donne ce conseil: «Cherchez pour conjoint éternel quelqu’un qui cultive les qualités essentielles qui apportent le bonheur: un amour profond du Seigneur et de ses commandements, une détermination à les vivre, la gentillesse, la compréhension, le pardon, le désir de donner de soi-même, le désir d’avoir une famille avec pour couronnement des enfants» (Le Liahona, juillet 1999, p. 29).

Frère Scott souligne aussi l’importance de la chasteté pendant les sorties: «Avoir, pendant la période de la cour, des relations intimes qui ne devraient avoir lieu que dans les liens du mariage, est une transgression. Cela offense le Saint-Esprit, prépare des chagrins et des déceptions et peut masquer des traits ou des caractéristiques qui pourraient être en conflit ou incompatibles dans l’alliance du mariage. Les graines de la méfiance qui aboutit au divorce et à la perte des bénédictions du temple ont souvent été semées par la violation des lois de la pureté personnelle. Ne faites pas cette erreur» (Rapport de la Conférence Générale, juillet 1999, p. 30).

• Quels sont les principes corrects pour les saints des derniers jours, en ce qui concerne les sorties? De quelles manières les parents peuvent-ils enseigner à leurs enfants l’importance du respect des normes élevées lors des sorties en couple?

Recommandez-leur de se vêtir avec pudeur

Depuis le temps d’Adam et Eve, le Seigneur a demandé à ses enfants de couvrir leur corps. Avant qu’Eve ne soit tentée dans le jardin d’Eden, Adam et elle ne savaient même pas qu’ils étaient nus. Après avoir mangé du fruit défendu, ils se sont rendu compte que c’était le cas. Ils ont essayé de couvrir les parties les plus sacrées de leur corps avec des feuilles de figuier. Cependant les normes du Seigneur pour la pudeur sont plus élevées. Il leur a donné des vêtements de peau pour se couvrir, bien qu’en ce temps-là ils soient seuls au monde (voir Moise 4:13, 27).

Les normes de pudeur du Seigneur ne sont pas celles du monde. Depuis le temps du prophète Joseph Smith jusqu’à nos prophètes les plus récents, il nous a été demandé de créer notre propre style de vêtements (Spencer W. Kimball, «A Style of Our Own», BYU Devotional Assembly, 13 février 1951). Brigham Young a décrit le genre de mode que nous devrions suivre. Il a déclaré: «Supposons qu’un ange du sexe féminin vienne vous voir chez vous et que vous ayez le bonheur de la voir, que porterait-elle?… Elle serait propre et soignée, le visage plein de gloire, brillant et d’une beauté parfaite, et chacun de ses gestes serait empreint d’une grâce qui charmerait le cœur de quiconque la verrait. Il n’y aurait rien de futile dans son vêtement. Aucune de mes sœurs ne croit que ces modes sans utilité et stupides sont suivies au ciel. Dans ce cas, imitez ce qui est bien et céleste» (Deseret News, 30 avril 1873, p. 156).

Nous pouvons évaluer nos normes de pudeur en nous posant ces questions: «Qu’est-ce que je penserais de mes vêtements si je savais que le prophète venait chez moi? Est-ce que les habits que je porte sont un bon exemple de ce qu’une jeune fille ou une femme sainte des derniers jours devrait porter?» Nous devons être pudiques même chez nous. Même les petits enfants doivent être vêtus avec décence et instruits à ce sujet.

Nous sommes responsables de l’effet que produisent sur autrui nos normes d’habillement. Tout ce qui provoque de mauvaises pensées ou qui montre le mauvais exemple n’est pas pudique. Il importe tout particulièrement que nous apprenions aux jeunes filles à ne pas porter des vêtements qui provoqueraient de mauvaises pensées dans l’esprit d’un jeune homme.

• Quels sont les styles actuels que nous devrions éviter?

La pudeur peut nous aider à rester chastes. Nous devons choisir des styles qui soient agréables à nos propres yeux et à ceux du Seigneur.

Montrez l’exemple en tant que parent

Les parents doivent aussi montrer l’exemple en respectant la loi de chasteté et en étant pudiques.

• Reportez-vous aux cinq suggestions notées au tableau ou sur une affiche pour apprendre aux enfants à être chastes. De quelle autre manière pouvons-nous inciter parents et enfants à respecter la loi de la chasteté et à s’habiller pudiquement?

Conclusion

Spencer W. Kimball, s’adressant à de jeunes saintes des derniers jours à Mexico à dit: «Vous êtes filles de Dieu…Vous avez été créées à l’image de votre mère céleste…Votre corps est sacré et précieux» (Conference Report, Mexico City and Central America Conference 1973, p. 108).

Notre corps est le temple dans lequel notre esprit demeure «… et rien d’impur ne peut demeurer auprès de Dieu» (1 Néphi 10:21; voir aussi 1 Corinthiens 3:16, 17). Il est important de garder notre corps pur et sans tache pour être digne de retourner vivre auprès de notre père Céleste.

Tâche

Examinez votre garde-robe pour vous assurer que vos vêtements sont pudiques. Mettez une chaise devant le miroir à la maison. Puis demandez à chaque membre de la famille de s’y asseoir et de décider comment être plus pudique dans ses gestes et sa tenue vestimentaire. S’il le faut, parlez avec votre mari de l’importance d’enseigner la chasteté et la pudeur à vos enfants, aussi bien garçons que filles.

Ecritures supplémentaires

  • 1 Corinthiens 10:13 (Dieu nous fournit le moyen de surmonter la tentation)

  • Jacob 2:22–35; 3:1–3 (Dieu se réjouit de la chasteté)

  • Alma 39:1–9 (Corianton est réprimandé et encouragé à se repentir de sa mauvaise conduite)

Préparation pédagogique

Avant de donner cette leçon:

  1. 1.

    Etudiez le chapitre 39 des Principes de l’Evangile «La loi de chasteté».

  2. 2.

    Relisez la leçon 2 du manuel «Le repentir».

  3. 3.

    Préparez l’affiche suggérée dans la leçon ou inscrivez les informations au tableau.

  4. 4.

    Demandez à une sœur de lire au chapitre 39 dans Les principes de l’Evangile la section intitulée «Qu’est-ce que la loi de chasteté?».

  5. 5.

    Demandez à des élèves de présenter des histoires, des Ecritures ou des citations de votre choix.