Le jardinage

La sainte des derniers jours, Partie A, 2002


Cette leçon a pour objectif de nous inciter à avoir un jardin ou à améliorer le jardin que nous avons déjà.

Nos prophètes nous ont demandé d’avoir un jardin

Spencer W. Kimball a demandé aux saints des derniers jours où qu’ils soient de produire leur nourriture. Pendant plusieurs années il a demandé à chaque famille d’avoir son jardin. il a déclaré: «Nous vous recommandons de cultiver tous les aliments que vous pouvez chez vous. Plantez des baies, de la vigne, des arbres fruitiers si le climat est favorable. Cultivez des légumes dans votre jardin et mangez-les. Même ceux qui habitent dans des appartements peuvent cultiver un peu de nourriture dans des pots ou des bacs. Trouvez les meilleures méthodes pour produire de la nourriture. Faites que votre jardin soit bien tenu, agréable et productif. Si vous avez des enfants à la maison, faites-les participer en leur confiant des responsabilités» (Conference Report, avril 1976, pp. 170, 171; ou Ensign, mai 1976, p. 124).

Lorsque le président Kimball nous a demandé à tous d’avoir un jardin, il nous a rappelé les paroles du Seigneur: «Pourquoi m’appelez-vous Seigneur, Seigneur! et ne faites-vous pas ce que je dis?» (Luc 6:46).

Cette recommandation de nos prophètes a de bonnes raisons d’être. Le jardinage présente beaucoup d’avantages. Il nous fait aimer davantage la nature. Il apprend aux membres de la famille à travailler de concert. Lorsque nous avons un jardin productif, nous ne dépendons pas totalement des autres pour manger. Nous pouvons choisir d’y cultiver des plantes que nous aimons et qui nous procureront une alimentation nutritive. Le fait de cultiver notre nourriture nous donne la satisfaction de subvenir à nos besoins. Nous pouvons également échanger des produits avec nos voisins, faire des économies et aider les nécessiteux.

• Demandez aux sœurs d’expliquer les avantages que leur procure leur jardin.

Commencer par un plan

Avant de se mettre à planter, il faut prendre quelques décisions.

Où planter

• Montrez l’aide visuelle 25-a, «Ceux qui vivent en appartement peuvent jardiner dans des pots et des bacs».

Nous devons d’abord décider où nous allons planter. Le jardin doit se situer au meilleur endroit possible. Ce bout de terrain prendra de la valeur. Choisissez un lieu qui ait au moins six heures d’ensoleillement tous les jours. Vérifiez le sol. Il pourrait être si sablonneux qu’il ne retiendrait pas l’eau ou si argileux que l’eau formerait des flaques à la surface et ne pénétrerait que très lentement. Si c’est le cas, nous ajouterons du terreau ou de la terre dont la composition est opposée pour l’amender. On doit pouvoir arroser s’il ne pleut pas assez. Le jardin doit être aussi proche de la maison que possible. Il ne devrait pas en être si éloigné qu’il soit difficile d’aller y travailler plusieurs fois par semaine. Choisissez un endroit qui ne soit pas trop escarpé sans quoi l’eau emporterait le sol et les semences. Si vous êtes obligées de jardiner sur une pente abrupte, faites des sillons perpendiculaires et non parallèles à la pente. Celles qui vivent en appartement peuvent faire des cultures dans des pots ou dans des bacs.

Les gens qui veulent un plus grand jardin peuvent utiliser la cour, les parterres de fleurs, emprunter ou louer un terrain. Deux familles allemandes ont trouvé le moyen d’avoir un jardin.

«Nous sommes deux familles de la mission de Francfort, et nous vous parlons de notre jardin.

«Il ne nous a pas été facile de trouver un coin de terrain dans une grande ville comme Francfort. C’est un jardin minuscule – et lorsque nous l’avons loué, c’était une vraie brousse, avec une clôture brisée, une maisonnette en ruines et de l’herbe sauvage partout. Cela ne nous a pas découragés.

«Tout d’abord nous avons fait une nouvelle clôture, nous avons réparé la maisonnette, et nous avons bêché tout le jardin. Au printemps, nous avons semé des légumes, et les voisins nous ont dit qu’ils ne pousseraient pas. Il y a un ruisseau où nous pouvons aller à vélo avec des récipients, et c’est ainsi que nous transportons notre eau. Nous avons prié le Seigneur pour qu’il bénisse notre jardin. Il nous a exaucés. Toutes les espèces de légumes ont poussé. C’est merveilleux de voir pousser les plantes» (Spencer Kimball, Conference Report, octobre 1976, p. 5).

Ce qu’il faut planter:

• Montrez l’aide visuelle 25-b, «Choisissez des plantes qui poussent bien sous votre climat et dans votre sol».

La deuxième décision que nous devons prendre concerne ce que nous allons planter. Certains jardins sont grands, d’autres non. Si vous avez peu de place, choisissez des plantes qui poussent vers le haut, comme les baies, haricots ou tomates. Choisissez des semis qui donnent beaucoup de fruits, tels que courges et tomates, au lieu d’un seul comme le radis, qui ne produisent qu’un fruit par graine.

Veillez à sélectionner des plantes qui donneront à votre famille les éléments nutritifs dont elle a besoin. Mais évitez de planter ce qu’elle n’aime pas et qu’elle ne mangera pas. Assurez-vous que les plantes sélectionnées poussent bien sous votre climat et dans votre sol.

• Montrez une affiche qui expose les fruits, les légumes, les légumineux, les racines comestibles et les céréales qui poussent dans votre région, ou montrez les informations au tableau. Quelles plantes donnent le plus de nourriture dans un espace restreint?

Il est judicieux de dessiner un plan du jardin chaque année au moment des plantations et des semis. On ne doit pas cultiver les mêmes plantes au même emplacement d’une année sur l’autre. Si on n’alterne pas les cultures, le sol s’appauvrira et les plantes ne pousseront pas bien.

• Montrez l’aide visuelle 25-c, «Echantillons de légumes».

Quand planter

Nous devons également décider quand planter. Chaque plante poussera mieux dans les conditions les plus favorables. Certaines cultures poussent mieux à la saison sèche, alors que d’autres préfèrent plus d’eau. Certaines plantes poussent mieux dans un climat tempéré: la betterave, le chou, la carotte, la salade, l’oignon, les épinards. D’autres poussent mieux là où il fait chaud.

• Montrez une affiche qui indique la saison des semis pour les cultures qui se font dans votre région ou montrez les informations au tableau.

Préparation du terrain

Quatre à six semaines avant de planter, enlevez du terrain les mauvaises herbes, les souches, les pierres, les détritus et les brindilles. Ameublissez la terre avec une pelle ou un sarcloir pour que l’eau y pénètre facilement. La terre doit se désagréger en petits morceaux et non pas en mottes au moment de planter.

• Montrez l’aide visuelle 25-d, «Bien préparer le sol avant de planter».

A présent, la plupart des sols peuvent être améliorés. Le compost, les plantes suffisamment décomposées ou le fumier d’origine animale améliorent la texture des sols sablonneux et argileux. Cela permet également de produire de meilleures cultures, car cela enrichit le sol. Mais on ne peut pas faire du compost et le mélanger au sol le même jour. Il faut de quatre à six mois pour produire un compost qui puisse être utilisé. De ce fait, certaines personnes font un grand tas de compost chaque année et l’utilisent dans leur jardin l’année suivante.

Vous pouvez apprendre à faire votre tas de compost en consultant des ouvrages à la bibliothèque, un conseiller agricole ou un jardinier expérimenté.

• Demandez aux sœurs qui font leur compost d’expliquer comment elles le font.

Semer et planter

Dans les régions où la saison des cultures est courte, vous pourriez commencer le jardin à l’intérieur dans des bacs. Si vous commencez à l’extérieur, semez les graines en rangs pour reconnaître les légumes des mauvaises herbes. Laissez un espace entre les graines. Apprenez quand il faut semer les graines de chaque plante et faites-le en temps voulu. Semez un rang de la même plante, par exemple du mais, chaque semaine pendant plusieurs semaines. Vous aurez alors une plus longue période de récolte.

Les graines n’ont pas toutes la même taille; si vous les semez toutes à la même profondeur, elles ne pousseront pas. Semez chaque graine à une profondeur qui ne dépasse pas quatre fois son diamètre. Puis tassez la terre fermement. Assurez-vous qu’il y a assez de place entre les rangs pour que vous puissiez ameublir la terre entre les plantes quand elles pousseront.

Maintenez l’humidité du sol après les semailles. Si le sol se dessèche, les graines ne germeront pas.

Entretien du jardin

Les préparatifs, les semis et les plantations n’auront que peu de résultats si nous n’entretenons pas ensuite notre jardin. Il faut faire ce qui suit.

Arroser

Arrosez le jardin en grand une fois par semaine s’il ne pleut pas assez. Le sol doit être mouillé à une profondeur d’environ 15 cm juste après l’arrosage. Arrosez toujours quand le soleil ne chauffe pas pour que la terre ne cuise pas.

Pailler

Quand les plants atteignent quelques centimètres de haut, retirez les mauvaises herbes. Placer de la sciure, du papier journal déchiqueté, de l’herbe, des feuilles ou de la paille sur 5 à 8 cm de haut autour des plants et entre les rangs. Ce paillis empêchera le sol de sécher ou de devenir trop chaud. Beaucoup de ceux qui utilisent le paillis se sont aperçus qu’ils ont moins de mauvaises herbes à arracher.

Cultiver

Les mauvaises herbes accaparent l’eau et les éléments nutritifs destinés aux plantes. Arrachez-les à la main ou avec un sarcloir. Un paillage épais peut empêcher les mauvaises herbes de pousser, mais il vous faudra l’écarter toutes les semaines pour ameublir le sol avec un sarcloir, puis remettre le paillage.

Limiter les dégâts occasionnés par les insectes

Les insectes abîment les plantes et détruisent les récoltes. Veillez à cueillir toutes les plantes arrivées à maturité avant qu’elles ne pourrissent. Si vous ne le faites pas, les insectes s’en nourriront. Supprimez également toutes les plantes qui ne donnent plus. Débarrassez-vous des insectes avec la main, avec de l’eau ou bien employez un insecticide. Si vous optez pour l’insecticide, veillez à laver les aliments avant de les manger.

Récolter

Si vous cueillez fruits et légumes juste avant de faire la cuisine, de manger ou de faire des conserves, ils auront meilleur goût et auront plus de valeur nutritive. Certaines plantes, comme les concombres, produisent bien plus si on les récolte souvent. Ne les laissez pas devenir blettes, se faner ou se dessécher. Cueillez les légumes feuillus quand ils sont jeunes et tendres.

• Montrez l’image 25-e, «Un jardin offre beaucoup d’avantages à la famille».

• Quels bénéfices tirons-nous d’un jardin que l’on a planifié, préparé, planté et soigné?

Conclusion

Nous montrons que nous aimons le Seigneur et que nous lui faisons confiance en agissant comme nous le recommandent les prophètes. Nous recevrons des bénédictions si nous prévoyons ce que nous allons cultiver, si nous préparons notre jardin, puis si nous l’entretenons de manière à ce qu’il produise bien. Le président Kimball nous a dit: «Que vos pelouses et vos jardins soient bien tenus. Quelles que soient les circonstances, que votre propriété reflète l’ordre, la beauté et le bonheur. Prévoyez bien et appliquez vos plans systématiquement» (Conference Report, avril 1976, p. 171; ou Ensign, mai 1976, p. 125).

• Lisez Doctrine et Alliances 59:16–19.

Tâche

Décidez maintenant de commencer ou d’améliorer votre jardin. Rappelez-vous que toute la famille peut travailler de concert pour réussir le jardin.

Préparation pédagogique

Avant de donner cette leçon:

  1. 1.

    Renseignez-vous à la bibliothèque, auprès des autorités agronomes locales ou de jardiniers expérimentés sur ce qui suit:

    1. a.

      Les plantes qui poussent le mieux dans un jardin familial.

    2. b.

      Les dates où semer et planter.

    3. c.

      Comment faire un bon tas de compost dans son jardin.

    4. d.

      Comment arroser, éliminer les mauvaises herbes et limiter les dégâts des insectes, mettre un paillis et cultiver son jardin.

  2. 2.

    Préparez les tableaux dont vous vous servirez pendant la leçon.

  3. 3.

    Demandez à des élèves de présenter des histoires, des Ecritures ou des citations de votre choix.